Les réflexothérapies (ou réflexologies)

La réflexologie est une technique de stimulation réflexe basée sur la régulation du système nerveux. Elle est utilisée dans les domaines de la santé, du bien-être et de la beauté sous différentes appellations : réflexologie, réflexothérapie, techniques réflexes ou de stimulation réflexe, techniques réflexogènes.

                               

Les personnes utilisant cette technique dans un cadre professionnel sont le plus souvent appelées Réflexologues. Le qualificatif, probablement le plus utilisé dans le futur, sera Réflexothérapeute ou praticien en Réflexothérapies.

La réflexologie utilise comme zones de travail les parties du corps où se situe le plus grand nombre de terminaisons nerveuses. Ces zones (dites ‘réflexes’ ou également appelées ‘microsystèmes’) peuvent être stimulées, soit en points de pression par les doigts, par des bâtons, des stylets, soit par de l’électricité, des couleurs ou de la chaleur. L’objectif est d’aider le corps à rétablir son équilibre naturel.

La technique la plus répandue est la réflexologie plantaire / podale (pied). Pourtant, la réflexologie regroupe également le travail sur la main (réflexologie palmaire), sur le visage (réflexologie faciale / Dien Chan / Dien Cham), sur l’oreille (auriculothérapie / réflexologie auriculaire) et dans le nez (sympathicothérapie – peu utilisée). C’est également l’observation de l’iris (iridologie) et de la langue (réflexologie linguale).

Trois catégories sont distinguées :

  • Les techniques de pointe (comme la réflexologie faciale / Dien Chan / Dien Cham et l’auriculothérapie/réflexologie auriculaire) : permettant de travailler de manière efficace sur un dysfonctionnement ou une douleur diagnostiquée précise. Elles donnent des résultats immédiats.
  • Les techniques de fond (comme la réflexologie plantaire/podale et la réflexologie palmaire) : permettant de travailler le corps dans sa globalité. Elles apportent des résultats à long terme.
  • Les techniques d’observation (comme l’iridologie) : permettant de conforter le choix du protocole de travail

Les techniques de réflexologies s’adaptent aux métiers du praticien en fonction du secteur d’activité dans lequel elles sont pratiquées. Par exemple, en milieu médical, paramédical ou dans le cadre d’un réflexologue travaillant en cabinet libéral, la réflexologie est classée dans les ‘Soins de support’ c’est-à-dire dans les ‘Métiers d’accompagnement non médicamenteux de la personne’. Elle est souvent nommée sous le nom de Réflexothérapie. Lorsqu’elle est exercée par des Praticiens en ‘Massage Bien-être’®, des professionnels du bien-être, de la relaxation, de la beauté, que ce soit en institut ou en cabinet privé, la réflexologie est alors classée dans les ‘Métiers d’accompagnement du bien-être et de la beauté.’

Redécouverte et développée à partir du début du 20e siècle, les réflexologies sont étudiées scientifiquement depuis la fin des années 60. Leurs origines remontent à environ 5000 ans pour les plus anciennes (les premiers écrits à 2500 ans), et à la fin des années 70 pour les plus récentes.

Très développée chez nos confrères européens et en Orient, la réflexologie en France est proposée en cabinet privé mais aussi de plus en plus dans les structures de soins publiques ou privées. Ainsi, il est fréquent de retrouver des réflexologues travaillant :

  • sur l’accompagnement de la douleur (service de réanimation, de rhumatologie, d’orthopédie, centre de gestion de la douleur, maison de retraite médicalisée…) et des troubles fonctionnels (stress, insomnie, dérèglements digestifs légers)
  • dans les métiers du bien-être (accompagnement à la perte de poids, douleurs musculaires et accompagnement à l’entraînement sportif…) et de la beauté (cabinet d’esthétique, institut de beauté…).

Plus que des techniques, les réflexologies se combinent pour devenir un véritable métier de l'accompagnement de la personne

Du fait de leurs complémentarités, les réflexologies se travaillent de plus en plus en ‘combinées’ afin de permettre au praticien d’être plus rapide et plus efficace. Le métier de Réflexologue, commence petit à petit à s’imposer dans les métiers d’accompagnement de la personne, que ce soit dans les soins de support (accompagnement non médicamenteux), comme dans les métiers du bien-être et de la beauté (praticien en massage Bien-être, esthétique…)

De plus, par l’acquisition de techniques supplémentaires adaptées aux pratiques réflexogènes (comme la maitrise de l’approche chinoise ou de l’aromathérapie ou de la posturologie), le métier de ‘réflexologue ‘ évolue pour devenir celui de ‘Praticien en Réflexologies (Réflexothérapies) Combinées’ et donne ainsi aux professionnels, la capacité de faire une prise en charge globale, efficace et sécurisée de la personne.

Qu’elles soient utilisées comme activité unique, ou en complément de l’activité principale des personnes travaillant dans les métiers de la santé, du bien-être et de la beauté, l’objectif du réflexologue ‘Praticien en réflexologies (réflexothérapies) combinées’ est d’être capable de choisir et de combiner les techniques de stimulations réflexes adaptées à son patient/client.

De plus, ces techniques réflexogènes étant faciles à reproduire, des exercices d’autostimulation pourront être enseignés aux patients/clients afin de prolonger les résultats positifs obtenus dans la séance. Ce type de travail a été testé et est utilisé actuellement en service de gestion de la douleur orthopédique et dans les structures publiques de dialyse.

La place des réflexologies par rapport aux métiers de la santé et de la loi

Conformément à la loi, la pratique de la réflexothérapie/réflexologie ne peut être en aucun cas assimilée à des soins médicaux ou de kinésithérapie, mais à une technique de bien être par la relaxation physique et la détente libératrice de stress. (Loi du 30.04.1946, décret 60669 de l'article l.489 et de l'arrêté du 8.10.1996).

Les réflexothérapies/réflexologies sont en parfaite complémentarité avec la médecine conventionnelle sans jamais s’y substituer. Elles visent à provoquer un effet de détente par l’exercice de points de pression. Bien pratiquées, elles peuvent accompagner un traitement médical, des soins de remise en forme.

L'exercice de la médecine est réservé aux médecins et celui du massage aux kinésithérapeutes. L’exercice du métier d’esthéticien(ne) est sanctionné par un diplôme d’état.

Le réflexologue (sauf s’il détient parallèlement un diplôme d’état dans les métiers de la santé, du bien-être ou de la beauté) n'est ni médecin, ni kinésithérapeute, ni esthéticien(ne). Il peut donc, juridiquement parlant, être accusé d'exercice illégal de la médecine ou du massage s’il ne respecte pas le cadre de l’accompagnement et du bien-être.

Devenir réflexologue avec REF Formations

Dans cet esprit, Le centre de formation en Réflexologies (Réflexothérapies) REF, en accompagnement avec une équipe médicale, recense régulièrement les domaines d’actions accessibles aux réflexologues.

Afin de compléter la formation théorique et pratique suivie dans le cadre de notre centre de formation, un stage en clinique est organisé avec les membres de l’équipe pédagogique. L’objectif étant de s’assurer de la pleine compréhension, par le stagiaire, de la place du réflexologue et de celle des métiers de la santé, du bien-être et de la beauté.

De plus, le centre de formation REF en partenariat avec une compagnie d’assurance assure aux stagiaires ayant suivi nos formations, de souscrire une Responsabilité Civile Professionnelle et Juridique. Parallèlement, Le centre de formation REF veille, par l’accompagnement d’un service juridique, au respect de la loi en se tenant tout le temps informé des cas de jurisprudence, des termes autorisés à être employés (que ce soit en communication ou vis à vis du patient/client) et à l’évolution du métier de Réflexologue (Praticien en Réflexothérapies).

Ainsi, les réflexologues/Réflexothérapeutes formés par notre équipe pédagogique sont assurés d’exercer leur métier en toute sérénité.

La réflexologie, l'obtention du certificat de réfeloxologue et la loi

La Réflexologie n'étant pas reconnue en France, il n'existe pas de diplôme d'Etat, ni de statut officiel de Praticien. Les certificats délivrés par le Centre REF Formations sont des certificats d’école privée qui atteste que le stagiaire a suivi une formation sérieuse, complète, qui respecte la loi en vigueur.

Le Centre REF Formations atteste également, pour les formations professionnalisantes nommées ‘Praticien en Réflexothérapies Combinées’, que le stagiaire a réussi l'examen final et qu'il peut notamment exercer dans les métiers de l'accompagnement non médicamenteux.