Iridologie

Véritable bilan réflexe, l’iridologie est une technique d’observation de l’œil basée sur le principe que l’ensemble du corps est représenté dans l’iris. Son observation renseigne le praticien sur le patrimoine génétique physique et émotionnel (prédisposition selon la structure des gênes) du consultant, ainsi que sur son mode de régulation (régulation de ces gênes) par l’environnement hérité (notamment développement embryonnaire, mémoire cellulaire) ou acquis (stress, émotions, énergie, expériences et nutrition).

 

L’iridologie donne rapidement des informations à plusieurs niveaux sur un individu, ce qui en fait un outil privilégié dans le domaine de l’accompagnement et de la prévention.
Source d’informations très riche pour le réflexothérapeute l’iridologie permet de déterminer les zones réflexes nécessitant d’être harmonisées. Elle permet également de conforter le praticien dans le choix des techniques à combiner pour obtenir une régulation rapide et efficace.

 

L’étude de l’iris va de pair avec l’anamnèse, c’est une méthode dynamique qui permet aussi de poser des questions opportunes et de mieux comprendre le patient/client: elle débouche un protocole personnalisé. Utilisée dans les domaines de la santé, du bien- être et de la beauté, l’iridologie, comme toute technique de réflexothérapie fonde son principe sur le modèle des projections réflexes.

 

Le postulat de l’iridologie, établissant le rapport entre le mécanisme organique du corps et les manifestations iriennes, repose sur le même principe de fonctionnement que toutes les techniques réflexogènes. L’iris reflète donc l’ensemble du corps. Pour commencer, il est intéressant d’observer la remarquable vascularisation de l’iris ainsi que son impressionnante innervation (+ de 500 000 terminaisons nerveuses) pour comprendre la manière dont l’information peut être véhiculée entre le micro-système que représente l’œil et le corps.

 

Il est également possible de noter l’importance des deux muscles de l’iris, aux actions antagonistes, qui sont innervés par les deux composants moteurs du système nerveux autonome : le sphincter de l’iris, muscle plat dont les fibres se disposent de manière circonférentielle au pourtour de la pupille, dépend du système parasympathique ; le muscle dilatateur de l’iris jusqu’à 1,3mm du bord pupillaire, à fibres radiaires s’étendant sur toute la surface de l’iris jusqu’au bord limbique, reçoit une innervation sympathique (adrénergique).

 

Bien pratiquée, l’iridologie est un outil précieux, complémentaire à votre savoir-faire.

 

 

L’IRIDOLOGIE DANS LE MONDE, À TRAVERS L’HISTOIRE …

Historiquement, l’iridologie est pratiquée depuis des siècles. L’idée selon laquelle l’œil serait le reflet du corps est très ancienne. Des données archéologiques datent les plus anciennes images d’iris d’environ 3000 ans en Inde et en Chine. En Grèce, les médecins de l’Antiquité, à l’initiative d’Hippocrate (460-356 Av J-C), percevaient déjà dans l’œil le reflet de la qualité du fonctionnement organique. Observer les yeux contribuait à l’établissement du diagnostic.

 

A leur suite, la tradition occidentale divisa ce corps en 12 parties en rapport avec les 12 signes du zodiaque. Avec le corps de l’homme formant la roue, enroulé, renversé, la tête touchant les pieds. Selon eux, il existe une correspondance entre le corps humain divisé en 12 parties et les signes de la roue zodiacale.

 

 

L’iridologie traditionnelle

L’iridologie traditionnelle voit non seulement 12 organes (cerveau, larynx, œsophage, poumons, cœur, estomac, foie, pancréas, colon, reins, prostate-utérus, et bassin) dans l’iris mais également des tendances psychologiques (confiance en soi pour le 1er secteur, les préoccupations économiques pour le 2ème …).

 

Organique, psychologique et cosmique, l’iridologie traditionnelle relève bien d’une vision holistique.

 

Mais c’est au physiologiste allemand, Filippus Meyens que revient la première publication. Dans son ouvrage Physiogniomia Medica, il publie en 1670 une première carte irienne rudimentaire. Il est le premier à diviser l’iris en zones et à les associer à des organes et systèmes du corps humain.

 

L’iridologie fut oubliée au XVIIIe et XIXe. Fin XIXe elle est remise en lumière en Europe et aux USA.

 

On reconnait la paternité de l’iridologie moderne au docteur Ignaz Von Peczely, médecin homéopathe hongrois, qui posa le premier les fondements de l’iridologie.

 

Il modifia la conception traditionnelle, c’est-à-dire la localisation des organes du corps correspondant à la position fœtale de l’homme. Il institua la projection du corps de l’homme debout dans l’iris. Sa topographie en 1886 a été une nouveauté et a servi de base aux iridologues qui lui ont succédé.

 

Tout au long de sa pratique, il étudie les parallèles entre signes iriens et signes cliniques chez ses patients. Il observe, reconnait, élabore et découvre enfin la signification des signes exprimés, les relations qui les unissent aux organes internes.

 

A la suite de Peczely, d’autres médecins ont contribué par leurs recherches et leurs observations à répandre l’usage de l’iridologie. Le docteur Emil Schlegel en Allemagne poursuit les observations et complète la topographie irienne.

 

Citons également le docteur Nils Lijequist de Stockholm (Suéde), qui très malade dès son jeune âge, absorbe de grandes quantités d’iode et de quinine et remarque le changement de coloration de ses yeux. Il poursuit ses recherches et publie des ouvrages dans lesquels il mentionne les traces de l’intoxication chimique, résultant de la surcharge médicamenteuse des tissus.

 

 

DE L’IRIDOLOGIE TRADITIONNELLE À L’IRIDOLOGIE « MODERNE »

A partir du XXe s, la technique iridologique va se propager très rapidement en Europe, aux Etats unis et en Inde. En 1915, le docteur Léon Vannier, médecin fondateur du centre homéopathique de France devient le chef de file de l’iridologie et encourage largement les médecins homéopathes à utiliser l’iridologie.

 

Dans les années 1950, Gaston Verdier crée la première école française d’iridologie.

 

Mais c’est Bernard Jensen qui va développer l’iridologie sur le plan mondial. Il fonde des écoles partout dans le monde et transmet son savoir à plus de 3000 praticiens. Ses nombreuses recherches se concrétisent par une cartographie très détaillée de l’iris.

 

L’école de Jensen intègre des notions de naturopathie et l’étude de l’iris s’accompagne alors de traitements nutritionnels. Il écrit également « les yeux sont le reflet de votre trame génétique ».

 

Mais il ne faut pas oublier l’œuvre du docteur René Bourdiol qui publie le résultat de ses travaux dans un ouvrage publié en 1975 le « Traité d’irido-diagnostic ».Spécialiste en neurophysiologie, le docteur Bourdiol entreprend une étude basée sur l’approche neuro-anatomique topographique. Il écrit « Je dois reconnaitre que ce furent certains détails de l’iris qui m’incitèrent à poursuivre des investigations chez des malades présentant un tableau clinique encore muet ».Il renforce en ce sens le caractère préventif du soin. Il confirme la disposition de l’iris à révéler le legs génétique qui va influencer notre vie, la topologie de l’iris donnant des signes précurseurs des forces et des faiblesses d’un individu, des indices de l’hérédité, les tendances et prédispositions génético-pathologiques.

 

L’iridologie actuelle, en tant que technique de dépistage du terrain, inclut aussi bien les aspects physiologiques que psychologiques des pathologies actuelles ou en devenir.

 

En France, il n’existe pas de fédération de l’iridologie. Elle est enseignée dans différentes structures de formation et orientée en fonction des techniques qui seront mise en place par la suite pour travailler sur le client/patient.

Besoin d'un complément d'information ?
Nous restons toujours à votre entière disposition pour tout renseignement complémentaire
Contactez-nous
Reflexotherapies
En savoir plus
Nos prochains
événements
En savoir plus
Identifions ensemble
vos besoins
Être contacté
Annuaire
des professionnels
Je consulte
05:02

Soulager les maux de tête

Apprenez quelques gestes de réflexologie
Les certifications
proposées par
le centre de formation
En savoir plus
Formation pôle médical
et paramédical
Des formations sur mesure pour les professionnels des métiers médicaux et paramédicaux
À DÉCOUVRIR
Télécharger
le calendrier des formations
Je télécharge
Close
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!